Quelle différence entre résidence autonomie et résidence services ?

Appartement-a-louer.site » EHPAD » Quelle différence entre résidence autonomie et résidence services ?

Les résidences autonomie et les résidences services sont toutes les deux des formes de résidences célèbres pour les services qu’elles proposent. Elles offrent le gîte aux personnes âgées indépendantes et leur fournissent selon leurs statuts des services bien précis. Beaucoup les confondent et ne savent pas vraiment les différencier. Découvrez dans cet article la différence qu’il existe entre ces deux types de résidences.

Le mode de gestion et la nature des résidents

Il faut savoir qu’elles sont toutes les deux des résidences qui reçoivent des personnes âgées autonomes, seules et parfois en couple qui n’ont plus la volonté ou la possibilité de vivre dans leurs maisons.
Les résidences autonomies, à vocation sociale, sont gérées par des organisations publiques ou encore à but non lucratif. On peut par exemple citer en exemple de résidences autonomies, les logements et foyers sociaux. Elles appartiennent donc à la catégorie des établissements de services sociaux et médico-sociaux. Elles reçoivent des personnes âgées ayant besoin d’un accompagnement social.

Les résidences autonomies reçoivent des financements de certains départements qui leur permettent de rémunérer leur personnel et les personnes qui interviennent au quotidien pour son fonctionnement.
Les résidences services sont par contre gérées par des structures privées et commerciales. Elles reçoivent des personnes âgées ayant formulé des demandes de prestations de service pour leur confort et leur bien-être. Elles ne sont pas des établissements et services sociaux et médico-sociaux.

Le loyer et le style et le fonctionnement de la résidence

Le montant du loyer est l’autre grande distinction qui se fait entre ces deux types de résidences. Les résidences proposent un loyer au montant moindre, puisque ces résidences sont occupées par des personnes ayant des ressources très peu élevées. Les résidents peuvent bénéficier de l’aide sociale à l’hébergement si leurs revenus sont inférieurs au prix de la facture du mois. Elles fonctionnent selon les réglementations de du Code de l’action sociale et des familles. Elles œuvrent grâce à l’autorisation de fonctionner que leur délivre le conseil départemental. Elles sont donc contrairement aux résidences services encadrées par la réglementation médico-sociale.

Les résidences services quant à elles affichent des loyers proportionnels aux revenus très élevés de leurs pensionnaires. Ces derniers étant des retraités avec un train de vie aisé. La facturation mensuelle du coût du loyer comprend le prix du loyer (ce dernier est fixé selon les prix du marché), les charges locatives et enfin le montant de l’abonnement de service auquel le résident aurait souscrit. Les occupants des résidences services ne peuvent pas bénéficier de l’aide sociale à l’hébergement.
De plus, les résidences autonomies sont proposées uniquement en location, alors que les pour résidences services ce n’est pas toujours le cas. Il est possible d’en faire l’acquisition et d’en devenir propriétaire.
La plupart du temps, les résidences autonomies sont composées de petits appartements. Des studios d’une ou de deux pièces.
Les résidences services quant à elles proposent de plus grands logements, des appartements privatifs et parfois même de petits pavillons aménagés. Ces résidences offrent également des espaces communs comme des salles d’animation, et de restaurant. Elles proposent divers services : ceux individualisables et non individualisables.

  • Pour les premiers, il peut s’agir de plusieurs services facturés à la carte en fonction des réclamations et de la consommation du résident.
  • Pour le deuxième type de service, il s’agit plutôt de l’accueil personnalisé des résidents et de leurs visiteurs. L’intégration des dispositifs de sécurité, le libre accès aux salles communes, et aux jardins aménagés pour le bon plaisir.

Elles sont certes similaires en apparence, mais leurs statuts et leurs fonctionnements sont bien différents. Le mode de vie de ces deux types de résidents est donc diamétralement opposé. Néanmoins, le public cible est le même, elles accueillent toutes les deux des personnes âgées autonomes.