Quelle assurance emprunteur pour les seniors ?

Appartement-a-louer.site » Financement » Quelle assurance emprunteur pour les seniors ?

Les seniors sont aujourd’hui parmi les plus grands demandeurs de crédits immobiliers afin de pouvoir s’offrir un toit. Même s’ils sont enclins aux refus de certaines banques ou même compagnies d’assurances. D’autres sont prêtes à leur accorder malgré leur âge avancé mais avec quelques spécificités. Les jeunes sont généralement ceux qui prennent des crédits immobiliers, la tendance n’est plus comme avant. L’assurance emprunteur demeure importante pour les seniors, condition sine qua none pour leurs profils.

Quelle assurance emprunteur est bénéfique pour les seniors ?

Investir dans l’immobilier reste l’un des investissements les plus rentables qui puissent exister. L'âge n’est pas totalement un frein qui vous empêchera d’acheter votre maison et y vivre.

Ils existent plusieurs banques et les compagnies d’assurances individuelles qui octroient des prêts au troisième âge. En règle générale, les crédits sont accordés de 65 ans jusqu’à 85 ans parfois selon les sociétés bancaires. Ils bénéficient des mêmes que les demandeurs jeunes.

Les seniors doivent s’enquérir au préalable de tout ce que le contrat en cours pour savoir ce qui s’adapte le plus à sa situation. Des établissements comme les compagnies d’assurances individuelles peuvent faire fi des spécificités liées aux profils et proposer des crédits à la hauteur de leur choix. Mais, il va de soi que cela se fait à la hauteur du possible. Il leur est possible de mettre à jour ce qu’on appelle la délégation d’assurance au moment de signer les papiers de la demande de crédits immobiliers, une année après.

Dans tous les cas, c’est après analyse et discussions qu’ils pourront envisager quelle assurance emprunteur est avantageuse.

Vous pouvez hypothéquer votre bien actuel afin d’amoindrir les chances que votre dossier soit refusé.

Les conditions d’octroi des crédits.

Quelques conditions sont nécessaires voire primordiales afin qu’une banque puisse accepter les demandes des seniors.

  • Il faut avant tout être en bonne santé.
  • Réaliser des examens médicaux (des deux dernières années).
  • Des questionnaires sur la santé.
  • Pour les contrats proposés par la banque, l’âge requit ne doit pas aller au-delà des 65 ans. Les assurances emprunteurs que les compagnies d’assurances accordent vont jusqu’à 70 ans voir 85 ans à condition que votre état de santé soit des plus meilleures.
  • Vous ne pourrez plus souscrire à la garantie d’invalidité et de décès si vous faites plus de 70 ans.
  • Malheureusement, les prix des cotisations pour les seniors sont plus conséquents que celui des plus jeunes demandeurs du fait des risques encourus. L’assurance n’a pas de réelles garanties concernant le remboursement du prêt jusqu’à la fin.
  • Il existe une solution pour ceux qui connaissent des problèmes de santé pour qu’ils puissent bénéficier de leur emprunt : La convention AERAS. Elle permet aux seniors de se voir accorder des crédits grâce à l’assurance emprunteur. Malgré tout, la prime d’assurance n’en sera pas moins élevée que pour un profil régulier. Et ceci, ne garantit pas non plus l’acceptation de votre dossier.

Ces prêts sont-ils bénéfiques pour les banques ?

Dur choix pour les établissements concernés.

Il faut savoir que les banques et les assurances qui décident d’accorder un prêt aux seniors prennent des risques malgré que l’assurance emprunteur est obligatoire. C’est un investissement à risque dans le sens où ces profils sont considérés au terme de la vie. Ainsi, un décès peut survenir à tout moment. De ce fait, les contrats qui leur sont proposés sont différents des contrats de base surtout au niveau de la garantie. Garanties assurées selon le profil de chaque type de demandeurs.

Les seniors sont obligés de fournir avant tout des bilans de santé des deux dernières années qui montrent qu’ils sont en bonne santé et aptes à rembourser. Au cas où la santé n’est plus remise en question, vous pouvez directement parvenir à vous faire accorder « un accord de principe immédiat ». Ça ne sera jamais une demande à risque à 0.